Ils manquent par d’air : l’UE demande à Israël de « protéger » les Palestiniens des pionniers


 

9 avril 2022


L’Union européenne a demandé à Israël de prendre les mesures nécessaires pour protéger les Palestiniens et leurs biens, exprimant sa profonde inquiétude face à la montée de la violence des « colons » [le terme n’est pas approprié, il n’y a pas de colon ou de colonisation, et l’UE le sait très bien] extrémistes [L’UE est stupide : ils décrivent les pionniers comme étant un seul bloc homogène !] en Judée Samarie occupée [Occupée par Israël oui, mais légalement, aussi légalement que l’UE à Bruxelles].


« Le 4 avril, deux défenseurs des droits humains israéliens accompagnaient un berger palestinien et son troupeau de moutons sur des terres palestiniennes privées lorsque plus d’une douzaine de colons ont commencé à les harceler et à les menacer. C’est totalement inacceptable », a déclaré l’UE.

« Chacun a le droit, individuellement et en association avec d’autres, de participer à des activités pacifiques contre les violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

En vertu du droit humanitaire international, les autorités israéliennes doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les Palestiniens et leurs biens contre la violence des colons », a déclaré la délégation de l’UE aux Pionniers.


Il est vrai que harceler des Palestiniens qui distribuent des bonbons et font la fête quand un des leurs tue des juifs, c’est mal, très mal.


Apparemment, l’UE n’est pas dérangée que 14 Israéliens aient succombé à des attentats terroristes ces derniers mois – après tout, ce ne sont que des juifs, et les Européens font ce qu’il faut pour qu’un nouvel holocauste par procuration se produise en Palestine. Seul le harcèlement des Palestiniens est donc préoccupant, car il envoie le signe que les juifs ne se laissent pas trop tuer sans réagir, un comportement auquel les Européens ne sont pas habitués, qu’ils n’ont pas autorisé, et qu’ils trouvent inacceptable.


Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés (MOFAE) a mis en garde contre l’escalade du gouvernement israélien contre le peuple, les terres, les propriétés et les sites sacrés.


Le ministère a également souligné que les partis de droite pourraient profiter du chaos politique pour faire passer des projets d’implantation et judaïser Jérusalem.

Alors là, ce serait en effet un drame absolu.

Vous vous imaginez, judaïser Jérusalem, une ville palestinienne depuis 10 000 ans ?


Le MOFAE a condamné « les violations et les crimes commis par l’occupation, ainsi que le terrorisme armé des colons dans les territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-Est. »

Il n’a pas condamné les attentats terroristes et les morts – ce sont des désespérés, ils ont le droit.

Il a en outre tenu le gouvernement israélien pleinement responsable des conséquences de cette escalade en plein Ramadan, ainsi que des répercussions négatives sur les efforts internationaux et régionaux visant à instaurer la confiance entre les deux parties et à parvenir au calme.

Il est évident que ceux qui distribuent des gâteaux et des bonbons après chaque attentat mortel, comme celui de Tel Aviv jeudi 7 avril au soir qui a fait trois morts et quatorze blessés, sont dignes de confiance.


Le ministère a appelé le Conseil de sécurité à agir avec courage et à s’affranchir de la politique de deux poids deux mesures dans le traitement des questions internationales. Il a exhorté le Conseil à prendre les mesures nécessaires pour mettre en œuvre les résolutions de l’ONU relatives à la cause palestinienne, comme la résolution 2334. Mais pas les autres résolutions qui donnent à Israël la souveraineté sur la totalité de la Palestine.

© Jean-Patrick Grumberg pour Israël 24/7

 

Lire sur le site : https://israel247.org/2022/04/ils-manquent-par-dair-lue-demande-a-israel-de-proteger-les-palestiniens-des-pionniers/

1 vue0 commentaire