Kever Yossef (Le tombeau de Joseph)| Tirs contre des Juifs et seconde profanation cette nuit


 

11 avri2022

Le site du Kever Yossef est devenu symbole avec le déclenchement de la seconde Intifada est à nouveau au centre des tensions sécuritaires. Ce lundi, un jour après qu’environ 100 Palestiniens se sont révoltés dans l’enceinte de la tombe de Yossef et ont brisé un monument – et ce matin l’ont à nouveau vandalisé – deux partisans de Breslav, un habitant de Bnei Brak et un habitant de Jérusalem, ont été visés par des tirs à Naplouse. Ils ont été légèrement à modérément blessés après être entrés dans la zone de la tombe sans coordination avec les FDI. Les deux hommes ont été visés par des hommes armés palestiniens sur la route principale menant à la tombe, près du camp de réfugiés de Balata, à partir d’un véhicule qui les a contournés par la voie opposée.

Les deux hommes sont entrés sur place dans un convoi de véhicules avec un groupe de hassidim qui ont franchi un poste de contrôle sans accompagnement des FDI à l’une des entrées de Naplouse. Sans rapport avec la fusillade, il a été légèrement blessé.

Cela s’est passé comme indiqué la nuit après la destruction du complexe funéraire et son incendie. Hier, des appels ont été lancés par des partisans de Berland dans des groupes WhatsApp pour entrer à Naplouse ce soir pour rénover la tombe – et finalement les partisans sont entrés sans coordination.

En tout les cas, les troubles dans la tombe de Joseph ne sont pas un précédent. La réalité dans la tombe comprend des visites fréquentes de Juifs de manière contrôlée – mais aussi des dommages au site une fois toutes les quelques années. Le Conseil régional de Samarie s’efforce de le maintenir et, avec le Conseil régional de Samarie, en coordination avec l’Autorité palestinienne, essaie de produire une routine tranquille – mais elle n’est pas toujours maintenue.

La yeshiva « Od Yosef Chai », qui y opérait, a été créée en 1982, quelques jours après l’évacuation de Yamit du Sinaï. À cette époque, le séjour se déroulait dans une yeshiva qui opérait à proximité du lieu de sépulture comme une question de routine. Les étudiants de la yeshiva montaient à bord d’un bus direct depuis Tel-Aviv qui rejoindrait la tombe de Yossef. Les visiteurs et les étudiants parcouraient les rues de Naplouse à cette époque en toute liberté.

Dans l’accord d’Oslo II, il a été décidé que le complexe funéraire serait une enclave israélienne au cœur du territoire palestinien. Pendant la fête de Souccot en 1996, les soldats ont été attaqué par des tireurs d’élite palestiniens, après être arrivés sur le site pour soutenir une force précédemment attaquée. Dans le même temps, six combattants du bataillon ont été tués dans l’incident et d’autres ont été blessés, et parmi les blessés dans l’incident se trouvait le député Ofir Sofer (sionisme religieux).

 

Lire sur le site : https://infos-israel.news/kever-yossef-tirs-contre-des-juifs-et-seconde-profanation-du-tombeau-cette-nuit/

2 vues0 commentaire