L’histoire de Benjamin, le « gardien » du Kotel qui s’en est allé


31 oct. 2021


Benjamin l’homme du Mur occidental est mort. Il était surnommé « le gardien du Kotel ». Racheli Hadad, la directrice de la formation au Mur occidental, m’a écrit ce soir : « Je suis guide au Mur des Lamentations depuis 18 ans, et j’ai rencontré Benjamin Ze’ev Wurzberger le premier jour. Aucun guide et aucun visiteur qui ne connaisse son histoire

Pendant la Shoah, il a été envoyé au camp de Matthausen, où chaque jour un officier SS réveillait les garçons pour les travaux forcés en leur criant : « Rêvez-vous de Jérusalem ? Vous n’arriverez pas à Jérusalem, vous ne le verrez qu’à travers les cheminées des chambres à gaz !’

Ces mots sont entrés dans le cœur de Benjamin. Il a survécu, a immigré en Israël, a fondé une famille et lorsqu’il a pris sa retraite, il a réalisé son rêve d’être au Mur occidental toute la journée. Il a déménagé à Jérusalem et a commencé à travailler au Kotel en tant que … employé de nettoyage. Il l’a fait par choix, envie, excitation et reconnaissance quotidienne de l’immense privilège.

Le gardien du palais du roi

Chaque matin, il portait ses vêtements propres avec révérence, comme s’il avait la chance de travailler dans le palais du roi. Il a traité les pierres du Mur occidental avec un amour particulier. Il expliquait qu’à chaque fois qu’il les nettoyait, il avait l’impression de se venger du même officier nazi. Benjamin citait le verset * ‘et voyez le bien de Jérusalem’ * et le voyait comme un commandement : essayer toujours de voir le bien.

Des dizaines de milliers de personnes l’ont rencontré ici au fil des ans et ont entendu son histoire. Ainsi, lors d’une rencontre particulièrement émouvante, Benjamin, originaire de Hongrie, a rencontré le Premier ministre hongrois ici. Le jeune garçon hongrois, qui a à peine survécu, rencontre le représentant hongrois à Jérusalem.

Pendant la période Corona, nous avons fait une visite virtuelle et Benjamin a appris à utiliser Zoom et a raconté son histoire de cette façon. Mardi dernier, Benjamin a fêté son 95e anniversaire et est décédé mois d’une semaine après. Il a été inhumé au cimetière de Jérusalem, qu’il aimait tant. Pour moi, la rencontre avec lui chaque matin, à l’arrivée au travail, était une rencontre avec l’Eternité d’Israël. »

Lire sur le site : https://www.coolamnews.com/lhistoire-de-benjamin-le-gardien-du-kotel-qui-sen-est-alle/

12 vues0 commentaire