La GPA bientôt accessible aux couples homosexuels et aux hommes célibataires


 

4 janvier 2022


Par STUART WINER et TIMES OF ISRAEL STAFF


Le ministre de la Santé a souligné que les personnes transgenres seront incluses ; les groupes de défense des droits de l'Homme parlent d'un "jour historique"

Le ministre de la Santé Nitzan Horowitz (Meretz) a annoncé mardi qu’à partir de la semaine prochaine, les hommes célibataires et les personnes transgenres pourront devenir parents par le biais d’une procédure de GPA (gestation pour autrui), ce qui était jusqu’à présent interdit en Israël.

Ces nouvelles règles, qui entreront en vigueur en date du 11 janvier, ont été inscrites dans une directive du directeur-général du ministère de la Santé, conformément à un jugement rendu par la Haute-cour de justice sur la question. Elles ont été présentées lors d’une conférence de presse donnée par le ministre.

Elles viennent mettre un terme à une bataille judiciaire qui dure depuis plus d’onze ans, une bataille qui avait été entraînée par le dépôt de la plainte d’un couple homosexuel, Etai Pinkas Arad et Yoav Arad Pinkas, devant la Cour suprême en 2010.

Horowitz a expliqué que cette initiative permettra « aux futurs pères, aux couples gays et finalement à tous les Israéliens de bénéficier du même accès à la GPA en Israël ».

« Nous mettons aujourd’hui un terme à l’injustice et à la discrimination. Tout le monde a droit d’être parent », a-t-il ajouté, soulignant que les personnes transgenres étaient, elles aussi, incluses dans les nouvelles règles.

Horowitz, membre de la Knesset et ouvertement homosexuel, a déclaré : « c’est une journée excitante pour moi en tant que ministre gay parfaitement conscient de l’exclusion et des discriminations que nous subissons depuis tant d’années. C’est aussi un combat personnel. »

Israël va ainsi rejoindre « le petit groupe de pays qui ont fait disparaître toutes les discriminations à l’encontre des membres de la communauté LGBT concernant le droit à être parent », a-t-il indiqué.

« Nous sommes devenus l’un des pays les plus avancés dans le monde », a-t-il poursuivi.

Horowitz a également assuré aux mères porteuses que les autorités s’engageaient en faveur de leur bien-être aussi et a promis de « continuer à faire tout ce qui est nécessaire pour vous protéger et préserver vos droits ».

Le directeur-général du ministère de la Santé, Nachman Ash, a déclaré que les responsables étaient attachés au principe d’égalité.

« Nous considérons qu’il est très important de rendre accessible à la population générale un service médical important, tout comme nous avons pu rendre d’autres services accessibles », a-t-il commenté.

Arad et Pinkas, aux côtés de l’organisation à but non-lucratif Gay Fathers et de l’agence Tammuz, spécialisée dans la GPA, ont salué la nouvelle, disant qu’elle représentait une « victoire » et que ce jour était « historique ».

Ils ont noté que c’était « un jour de réjouissances pour la société israélienne en général et pour les membres de la communauté LGBT en particulier, en raison de l’inclusion de la communauté transgenre dans l’amendement à la loi ».

La GPA était, jusqu’à présent, ouverte aux couples mariés et aux femmes célibataires ayant un lien génétique avec l’enfant. Au mois de février 2020, la Haute cour de justice avait rejeté une loi controversée qui excluait les hommes célibataires et les couples homosexuels de l’accès à la GPA et les magistrats avaient donné un an à la Knesset pour adopter une nouvelle législation.

Au mois de juillet dernier, la Haute cour de justice avait statué que toute nouvelle loi refusant le droit à la GPA aux couples homosexuels et aux hommes célibataires serait nulle et non avenue dans les six mois. A ce moment-là, l’État avait demandé un jugement sur la question dans la mesure où amender la législation conformément au jugement qui avait été émis en 2020 était « infaisable » dans la situation politique du moment.

Horowitz et le parti du Meretz, dont il est à la tête, ont fait de l’égalité des droits en faveur de la communauté LGBT un pilier politique central dans la coalition au pouvoir qui est constituée de huit partis, une alliance inédite qui comprend des formations de gauche, de droite et du centre.

Au mois d’août, Horowitz avait annoncé que toutes les restrictions imposées au don du sang des hommes homosexuels allaient être levée, une initiative entrée en vigueur en octobre.

Également en août, la ministre des Transports Merav Michaeli, qui dirige le parti travailliste de centre-gauche, s’était rendue, avec son conjoint, le comédien Lior Schleien, aux États-Unis pour y rencontrer leur fils qui venait de naître. L’enfant est né grâce à une GPA.

 

Lire sur le site : https://fr.timesofisrael.com/la-gpa-va-etre-ouverte-aux-couples-homosexuels-et-aux-hommes-celibataires/

Ou

https://israel247.org/2022/01/progres-pour-les-gays-moins-pour-les-enfants-israel-annonce-la-gestation-pour-autrui-pour-tous-les-citoyens/

7 vues0 commentaire