La Suisse méprise la souveraineté d’Israël


 

6 janvier 2022

La Suisse construit une école en Judée et Samarie sans demander d’autorisation

Par Israël 24/7

Le financement suisse de la construction d’une école sans déposer le moindre permis de construire, sans vérifier qui est propriétaire des terrains, sans même approcher l’administration civile de Judée et Samarie par la Suisse, un Etat de droit, a de quoi surprendre. Pourtant, c’est en train de se produire, et c’est contraire aux accords internationaux sur la zone C, mais une autorité suisse a décidé qu’elle ne reconnaît pas les lois israéliennes, ni le droit international sur la construction dans la région. Mais ne vous risquez pas à faire la même chose chez eux, ou vous terminerez en prison.

La Suisse a explicitement déclaré qu’elle ne reconnaît pas l’autorité et les lois de construction israéliennes dans la zone C de Judée et Samarie, dans une lettre adressée à l’ONG israélienne Regavim par l’Agence suisse pour le développement et la coopération (SDC).

Il y a plusieurs semaines, l’ONG a contacté l’agence et l’ambassade de Suisse en Israël après avoir appris que la SDC avait financé une grande école totalement illégale sur des terres israéliennes près de l’implantation de Kisan dans le Gush Etzion, ce que Regavim a qualifié de tentative de « redessiner unilatéralement la carte de la zone C », raison pour laquelle la construction a été décidée sans les autorisations légales de l’administration civile.

Le PDG de Regavim, Meir Deutsch, a rappelé que toute construction sans permis de l’administration civile était illégale et violait le droit israélien et international.

Selon les accords d’Oslo conclus entre l’État d’Israël et l’Organisation de libération de la Palestine, signés à Washington en 1993, accords qui ont force de traité international, qui constituent le droit international pour tous les pays du monde, Israël contrôle la sécurité et l’aménagement du territoire dans la zone C de Judée et Samarie. Cela inclut la formation militaire, les investissements économiques et le développement urbain.

Cependant, en réponse à l’enquête de l’ONG Regavim, la SDC a montré qu’elle ne reconnaît pas l’existence d’Israël en tant qu’Etat souverain, et qu’elle se donne le droit de se supplanter à Israël et de dire le droit sur le territoire israélien à la place des tribunaux et du gouvernement de l’Etat juif :

« La Suisse considère que le régime de planification et de zonage, tel que mis en œuvre par Israël dans la zone C, n’est pas conforme au droit international. La Suisse considère également que ce régime est mis en œuvre de manière discriminatoire, ce qui compromet les perspectives d’une solution à deux États. »

Par conséquent, se comportant comme une puissance coloniale et méprisant Israël, la Suisse se place en position de juge et parti, décide qu’elle et elle seule possède l’autorité pour décider de la situation en Judée Samarie, et faire ce qu’elle veut sur les terres juives.

Et si vous voulez mon avis, si le gouvernement Bennet laisse faire, laisse violer ses terres et le droit israélien par une puissance étrangère sans réagir, Israël, et les Israéliens qui ont voté pour ce gouvernement, n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes et observer sans rien faire la colonisation de la zone C par les pays européens pour le compte des Arabes.

 

Lire sur le site : https://israel247.org/2022/01/la-suisse-meprise-la-souverainete-disrael-et-construit-une-ecole-en-judee-et-samarie-sans-demander-dautorisation/

10 vues1 commentaire