Le gouvernement de Naftali Bennett est un danger pour Israël


21 sept. 2021

J’avais dit (Guy Millière) l’essentiel de ce que j’en pensais au moment de la formation de ce gouvernement, à savoir que c’est un gouvernement hétéroclite, constitué par des gens dont le but essentiel (et médiocre) était d’évincer Binyamin Netanyahou, et dont, en dehors de cela, les positions étaient incompatibles.

Naftali Bennett a affirmé ses positions avant de se rendre à Washington, puis à Washington, mais il les a laissées de côté, pour l’essentiel d’entre elles, lors de sa rencontre avec Biden et lors de ses autres rencontres avec des membres de l’administration Biden, et, pour éviter toute forme d’accroc ou de confrontation avec ses interlocuteurs, il n’a pas cherché à les défendre. L’administration Biden connaissait les positions de Naftali Bennett et n’en a tenu aucun compte.

Naftali Bennett a rappelé que Jérusalem est la capitale indivisible d’Israël, et qu’il est hostile à l’ouverture d’un consulat américain pour « les Palestiniens” dans la partie Est de Jérusalem. L’administration Biden a pris note, et a dit, peu de temps après, que l’administration Biden allait ouvrir un consulat pour “les Palestiniens” dans “Jérusalem Est”,

Naftali Bennett a énoncé sa position sur la Judée-Samarie. L’administration Biden a rappelé qu’elle était résolument hostile à toute construction dans les implantations israéliennes situées dans ce qu’elle appelle les “territoires palestiniens” et rappelé fermement en ce contexte qu’elle veut une “solution à deux États” (sur les “frontières de 1967”, disent les documents disponibles). Qu’a obtenu Naftali Bennett concernant villes et villages juifs de Judée Samarie ? La même chose que pour la partie Est de Jérusalem : strictement rien.

Naftali Bennett, et c’est un point crucial dans le contexte actuel, car le régime des mollahs est à quelques semaines de l’arme atomique, a répété à Washington qu’Israël et son gouvernement n’admettraient pas que l’Iran des mollahs ait l’arme atomique. Il n’a rien obtenu de Biden et de l’administration Biden, sinon une phrase de Biden disant que l’Iran des mollahs n’aurait pas l’arme atomique tant que lui, Joe Biden, serait Président.

Benny Gantz est allé à Ramallah rencontrer le chef de bande terroriste Mahmoud Abbas (officiellement Président de l’Autorité palestinienne, et désormais dans la seizième année de son mandat de quatre ans) pendant que Naftali Bennett était à Washington. L’Autorité palestinienne n’a pas bougé d’un millimètre. Israël a, par contre, débloqué plusieurs dizaines de millions de dollars qui iront à l’Autorité palestinienne. Israël n’était pas censé débloquer cet argent tant que l’Autorité palestinienne n’aurait pas renoncé à financer le terrorisme. L’Autorité palestinienne ne l’a pas fait et a empoché l’argent. Ce voyage à Ramallah a été fait à la demande de l’administration Biden, qui avait déjà demandé à Israël de ne riposter que de manière minimale à de récents tirs sur le nord d’Israël venus du Liban. Israël avait obtempéré.

Naftali Bennett a fait davantage que se laisser rouler dans la farine : il a utilisé la brosse à reluire et a dit que Joe Biden est un véritable ami d’Israël, et est en outre un homme lucide et avisé. Quelques minutes plus tôt, Biden s’était endormi pendant que Naftali Bennett lui parlait : était-ce une preuve de sa lucidité ? Pendant la rencontre la débâcle provoquée par Biden et son administration avait lieu en Afghanistan : la preuve sans doute que Biden est un homme avisé.

Incontestablement, le gouvernement Bennett Lapid est le gouvernement rêvé pour l’administration Biden. Il incarne à mes yeux un danger pour Israël. Et ceux qui en Israël et ailleurs ont voulu la chute de Binyamin Netanyahou, qu’ils soient Israéliens ou amis d’Israël ont fait preuve d’une myopie consternante et ont mis Israël en danger dans un moment difficile.

(Extrait)

Lire la suite : https://www.dreuz.info/2021/09/le-gouvernement-bennett-est-un-danger-pour-israel-252285.html

18 vues0 commentaire