Le Hamas annonce une victoire contre Israël, voyons de plus près


En 1867, l’écrivain américain Mark Twain visite la Terre sainte. Il est consterné en découvrant une terre abandonnée, désolée, repoussante même.

Les collines sont stériles, leur couleur est terne, leur forme est peu pittoresque. Les vallées sont des déserts disgracieux, bordés d’une faible végétation qui a une expression de tristesse et de découragement. La mer Morte et la mer de Galilée dorment au milieu d’une vaste étendue de collines et de plaines où l’œil ne se pose sur aucune teinte agréable, aucun objet frappant, aucune image douce rêvant dans une brume pourpre ou tachetée par les ombres des nuages. Tous les contours sont durs, tous les traits sont distincts, il n’y a pas de perspective – la distance n’opère aucun enchantement ici. C’est une terre sans espoir, morne, au cœur brisé. La Palestine est assise dans le noir et les cendres. Elle est sous l’emprise d’une malédiction qui a flétri ses champs et entravé ses énergies. La Palestine est désolée et mal aimée. Et pourquoi devrait-il en être autrement ? La malédiction de la divinité peut-elle embellir une terre ? La Palestine ne fait plus partie de ce monde du travail. Elle est sacrée pour la poésie et la tradition – c’est un pays qui appartient à la légende.

  • En novembre 1947, alors que les Juifs poursuivaient la construction de leur terre et les Arabes celle de leur haine, les Nations unies donnèrent le feu vert à la création d’un État juif et d’un État arabe adjacent sur les terres abandonnées de l’ex-Empire ottoman.

  • Les Juifs acceptèrent la partition. Ils déclarent le nouvel État d’Israël en mai 1948.

  • Mais les Arabes rejettent le plan et attaquent le nouvel État juif.

  • Les Israéliens se sont battus, ont miraculeusement remporté la guerre d’indépendance, et leur projet de construction de leur patrie a progressé.

Aujourd’hui, Israël est un membre officiellement reconnu de la communauté des nations – pas toutes : des Etats arabes, ainsi que ses voisins immédiats, nient son existence.

Comparé à la désolation décrite par Twain, Israël est un miracle moderne, et les régions voisines n’ont presque pas changé :

  • En 2019, Israël avait un PIB par habitant de 43 589 dollars,

  • Le Liban, 7 584 dollars,

  • Gaza, 6220 dollars (1),

  • La Jordanie : 4 405 dollars,

  • Les Territories disputés de Judée et Samarie (2014) : 4 300 dollars (2)

  • L’Egypte : 3 019 dollars,

  • La Syrie (en 2007), 2 037 dollars,

Pourquoi s’obstiner à vouloir conquérir Israël alors qu’ils ont tant à faire chez eux ? Ou, si l’on regarde les choses à l’envers, pourquoi vouloir la terre d’Israël puisqu’ils ne font rien de la leur ?

(Extrait)

Lire la suite : https://www.dreuz.info/2021/05/30/le-hamas-annonce-une-victoire-contre-israel-voyons-ca-de-plus-pres/

0 vue0 commentaire