Le petit-fils d'un nazi s’excuse auprès des descendants d’un commerçant juif


forcé de vendre sa quincaillerie

L’homme d’affaires allemand Thomas Edelmann, 49 ans, père de deux enfants, est tombé sur des registres fiscaux nazis confirmant que le propriétaire juif Benjamin Heidelberger avait vendu sa quincaillerie de Bad Mergentheim, dans le sud de l’Allemagne, à Wilhelm Edelmann.

Les lois antisémites de Nuremberg, qui permettaient aux Allemands de confisquer des biens juifs, ont forcé M. Heidelberger à vendre en 1938.

Lire




0 vue0 commentaire