Quand la Suisse signait un pacte secret avec les terroristes de l’OLP


12 nov. 2021


Après 46 années de déni et de dissimulation, un journal suisse Die Neue Zürcher Zeitung a fait en 2016 des révélations fracassantes sur les promesses de la Suisse à l’OLP: la fin des actes terroristes sur son sol en échange d’un soutien diplomatique devant toutes les institutions internationales!

3 attentats consécutifs ont frappé la Suisse dans les années 70, ils avaient tous la signature de l’Organisation de la Libération de la Palestine:

  • Février 1969 : attaque d’un avion d’EL AL à l’aéroport de Zurich, un mort et 3 terroristes palestiniens en prison;

  • Février 197 0 : l’explosion en plein vol d’un avion suisse à destination de Tel Aviv, 47 morts dont 15 passagers israéliens;

  • Septembre 1970 : détournement de 3 avions de la British Airways, de Swiss Air et d’EL AL. Seul l’équipage israélien réussit à maîtriser les terroristes, pour les autres, les négociations commencent avec l’OLP!

Aujourd’hui, la levée de la prescriptions de 50 ans pour la diffusion de l’affaire a permis la révélation de tous les détails montrant la gestion de crise suisse à l’époque ! Il a fallu trois semaines de négociations secrètes avec un officiel de l’OLP Farouk Kaddoumi pour libérer les otages. Alors que la Suisse négociait conjointement avec les britanniques, les dessous de l’entente montrent une violation flagrante des accords internationaux par les diplomates suisses !


Ce que les terroristes ont obtenus de la Suisse

Le journal suisse affirme dans son enquête que le parti de gauche au pouvoir, la SP avait organisé dans un hôtel genevois des pourparlers parallèles avec l’OLP. Jan Ziegler, le chef du parti avait des liens connus avec le Hezbollah et le Hamas en tant qu’activiste des droits de l’homme, il était marié avec une égyptienne, il a conduit le ministre des Affaires étrangères suisse à conclure un accord secret avec l’organisation terroriste. L’OLP a obtenu:

  1. l’immunité et la libération de tous les terroristes palestiniens actuellement emprisonnés en Suisse;

  2. la Suisse devait soutenir tous les intérêts diplomatiques de l’OLP en sous-main;

  3. l’objectif principal était que l’OLP siège à l’ONU en tant qu’observateur permanent, sous le nom de « Palestine », et entretient des relations diplomatiques ou quasi diplomatiques avec de nombreux États;

Les Suisses n’ont pas voulu exposer ce chantage aux yeux du monde entier. Ils sont devenus otages eux-mêmes de l’OLP! Pendant des années, les Palestiniens ont menacé de révéler l’accord ou de mener des attaques terroristes à nouveau si la Suisse ne répondait pas aux exigences palestiniennes. Aujourd’hui, 54 ans plus tard, nous savons comment les services secrets suisses gèrent la menace terroriste!


Lire sur le site : https://www.coolamnews.com/quand-la-suisse-signait-un-pacte-secret-avec-les-terroristes-de-lolp/

7 vues0 commentaire