Quand le Hamas pend des Palestiniens : où sont les militants des droits de l’homme ?


18 oct. 2021

Il est difficile d’éviter de se poser la question – sauf si l’on est journaliste à France Télévision bien entendu – lorsqu’on observe l’indifférence absolue des activistes, si prompts à condamner Israël chaque fois qu’un Palestinien est tué, face aux monstruosités commises par les musulmans de la région.

Le groupe terroriste Hamas a condamné deux Palestiniens de Gaza et de Rafah à la mort par pendaison. Ils ont été accusés, lors d’un procès hâtif, d’avoir collaboré avec Israël. En outre, deux autres Palestiniens ont été condamnés aux travaux forcés pour le même motif. Les accusés ont avoué leur crime… sous la torture.

Les deux Palestiniens de Gaza ont été condamnés par un tribunal militaire du Hamas pour collaboration avec Israël, a annoncé dimanche la justice militaire de Gaza.

Les hommes, originaires de Khan Younis et de Rafah, ont été condamnés à la mort par pendaison, a rapporté le journaliste d’investigation Khaled Abu Toameh.

  • En mai 2017, un tribunal du Hamas avait déjà condamné à mort deux trafiquants de drogue à Gaza dans l’indifférence des médias occidentaux (1).

  • Toujours en mai 2017, Le Hamas condamne trois Palestiniens à mort pour le meurtre d’un commandant (4), rapportait Reuters.

  • En mai 2000, deux Palestiniens ont été condamnés à mort pour le meurtre d’un « ingénieur » du Hamas (2).

  • Le 24 janvier 2017, les tribunaux palestiniens de la bande de Gaza, dirigée par le Hamas, ont condamné deux hommes à la peine capitale par pendaison dans deux affaires différentes, avait rapporté l’AFP aux médias – qui avaient probablement manqué de place pour en parler (3).

  • La même année, rapportait encore l’AFP, « Quatre personnes ont déjà été condamnées à mort depuis le début de l’année à Gaza, selon le PCHR, » et « trois hommes à huis clos en mai. »

Mais les pro-palestiniens et les journalistes n’avaient pas réagi. En fait, ils se contrefichent totalement des Palestiniens. Ils ne s’intéressent à eux que lorsqu’ils peuvent servir à calomnier les juifs.

Au lieu de ça, ils investissent une énergie folle à dénoncer les « violations des droits de l’homme » dans les prisons israéliennes.

Le Hamas a condamné 109 personnes à mort et exécuté plus de 20 d’entre elles dans le cadre de son système judiciaire depuis 2007, date à laquelle le groupe a pris le pouvoir aux dépens d’Abbas lors d’une guerre civile, rapportent les journalistes de Reuters Nidal Almughrabi, Maayan Lubell et Elaine Hardcastle. Et personne ou presque, en Europe, n’est informé de cela, parce qu’il faut absolument que les Palestiniens apparaissent comme des victimes, et non des bourreaux.


© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Lire sur le site : https://www.dreuz.info/2021/10/quand-le-hamas-pend-des-palestiniens-ou-sont-les-militants-des-droits-de-lhomme-253716.html

9 vues0 commentaire