Une entreprise israélienne produit des lentilles multifocales en six minutes et à moindre coût


 

24 mai 2022


En vieillissant, la plupart d’entre nous auront besoin de lunettes, d’abord de lecture puis multifocales (ou progressives), un marché d’une valeur d’environ 12 milliards de dollars rien qu’aux États-Unis. La valeur totale de l’industrie de la vision dépasse les 100 milliards de dollars dans le monde.

Les lentilles multifocales permettent à l’utilisateur de voir de loin à travers la partie supérieure du verre, de près à partir du bas et de loin, comme un écran d’ordinateur, à travers le centre.

Il existe différentes qualités de lunettes, mais les meilleures peuvent facilement dépasser 1 000 $ la paire. Il faut aussi s’habituer aux distorsions visuelles, qui nécessitent parfois un changement d’ordonnance pour que l’optométriste essaie de bien faire les choses, et une période d’attente pendant que les verres sont pressés dans une usine, souvent éloignée.


Une nouvelle technologie de la société israélienne Addon Optics déplace l’usine dans le bureau de l’opticien.

La société a développé un appareil de la taille d’un four grille-pain ou d’une petite imprimante 3D capable de créer une lentille multifocale en six minutes à une fraction du coût précédent, en remplacement d’une grande usine de fabrication.

L’innovation d’Addon peut transformer « un produit sur mesure en un produit préfabriqué », explique Amir Erlichman, PDG de l’entreprise.

Comment ça marche

Un opticien insère deux feuilles de plastique dans l’unité Addon. L’un est un verre simple vision standard. L’autre est une lentille très fine et flexible qui ajoute des capacités multifocales et se trouve à l’arrière de la lentille unifocale.

Il existe 24 combinaisons différentes avec des incréments d’un quart de dioptrie.

Les matériaux de lentille fournis par Addon sont recouverts d’un matériau antireflet et anti-rayures. Il s’agit d’un autre changement par rapport au mode opératoire standard, où le revêtement n’est ajouté qu’après la génération de la lentille.

La rapidité avec laquelle Addon peut créer un verre signifie que les opticiens peuvent rivaliser en offrant des services tels que la livraison le jour même ou même l’expédition express dans l’heure.

Une fois sortis de la machine, les verres doivent être coupés pour s’adapter à la taille de monture du client.


Combien coûteront les lunettes produites par Addon en magasin ?

« Nous sommes une entreprise interentreprises, vendant directement aux détaillants.

Nous n’avons donc pas de prix pour l’utilisateur final », a expliqué Erlichman, qui a laissé entendre qu’il pourrait être aussi bas que 10 % des coûts actuels. Certains détaillants, en revanche, pourraient choisir d’empocher une plus grande part des bénéfices.

Addon a adopté un modèle commercial « imprimante et encre », ce qui signifie que l’appareil lui-même est très bon marché, voire gratuit, et que l’entreprise gagne de l’argent en vendant « l’encre » (dans le cas d’Addon, les lentilles). Le même modèle est utilisé avec les rasoirs jetables : les rasoirs sont généralement bon marché ou gratuits, mais vous payez pour les lames.


Addon se concentre sur les grandes chaînes, comme LensCrafters, qui peuvent facilement produire des milliers de lentilles multifocales par jour. A terme, l’objectif est de fabriquer « des centaines de milliers de lentilles vendues par an ».

Bien qu’Addon ait déjà des centaines de clients d’essai et l’approbation de la Food and Drug Administration des États-Unis, les premiers appareils Addon devraient arriver chez les détaillants de lunettes et les laboratoires américains plus tard cette année.


La société proposera également son produit en Israël, en Allemagne et en Australie avant de se développer davantage, ajoute-t-il.

Les clients de Zenni, le populaire magasin d’optique discount en ligne, pourront-ils profiter de la technologie d’Addon ? Bien sûr, dit Erlichman, même s’il dit qu’Addon doit procéder avec prudence, « une étape à la fois », et que les grands détaillants physiques seront les premiers à le faire.

Une fois qu’il y aura des opérations commerciales, Addon Optics lancera un site Web, explique Erlichman. « Nous ne voulions pas encore être sur le radar des gros joueurs », a-t-il déclaré à ISRAEL21c.


Non pas qu’il y ait beaucoup de concurrence.

  • La société israélienne DeepOptics dispose d’une technologie qui permet au porteur de basculer entre la vision de près et de loin d’une simple pression sur la monture des lunettes, mais elle est loin d’être un appareil qui produit réellement les verres au sol.

  • Luxexcel est plus proche : cette société basée aux Pays-Bas dispose d’une technologie pour imprimer en 3D des lentilles de toutes sortes, mais il s’agit d’une mise à niveau des usines de fabrication existantes plutôt que de réduire le processus à la taille d’un appareil.

Monsieur Opticien

Addon Optics, qui emploie environ 20 personnes, déménagera bientôt dans une installation plus grande à Netanya. La société a levé 12 millions de dollars auprès d’AP Partners en janvier, s’ajoutant aux 8 millions de dollars précédemment levés.

Erlichman a lancé Addon en 2016 avec Haim Engler (les deux sont amis depuis leurs jours informatiques dans l’IDF) et le professeur Yoel Arieli, qui dirige le département d’ingénierie électro-optique au Lev Academic Center – Jerusalem Higher School of Technology.

Arieli et Engler ont eu l’idée et ont ensuite contacté Erlichman, qui a des années d’expérience en tant que capital-risqueur et entrepreneur. (Il a vendu la plate-forme de conseils d’experts en direct Kasamba à LivePerson en 2007 pour 9 millions de dollars en espèces et 31 millions de dollars en actions.)


Cela fait six ans qu’Erlichman et ses amis ont lancé Addon.

Pourquoi ont-ils mis si longtemps ? L’alignement entre les lentilles doit être parfait, explique-t-il. « Si vous allez d’un micron vers la gauche, vous avez mal à la tête. »

Addon est un jeu de mots hébreu-anglais. En anglais, il fait référence à l’approche de l’entreprise consistant à « ajouter » une lentille multifocale flexible à une lentille unifocale. En hébreu, adone signifie « monsieur », qui, avec le nom complet de l’entreprise, se traduit par « M. Optique ».


Au fur et à mesure que les entreprises et les détaillants adoptent la technologie d’Addon, de nouveaux marchés peuvent s’ouvrir. Les pharmacies, par exemple, pourront se lancer dans le commerce des verres progressifs en plaçant une unité Addon derrière le comptoir.


Erlichman veut que les lecteurs d’ISRAEL21c sachent encore une chose sur son entreprise. « C’est beaucoup plus écologique que le procédé actuel. Nous n’utilisons ni produits chimiques ni eau. Juste une petite quantité de colle pas plus épaisse que quelques microns. Notre méthode est très propre.

Cela rend Addon bon pour votre poche et bon pour la planète.

 

Lire la suite : https://rakbeisrael.buzz/une-entreprise-israelienne-produit-des-lentilles-multifocales-en-six-minutes-et-a-moindre-cout/

2 vues0 commentaire